Microfinance : une conférence dédiée à l’expérience « performante » des MUCODEC

Les Mutuelles congolaises d’épargne et de crédit (MUCODEC) ont réalisé, l’année dernière, un résultat de six milliards francs CFA , grâce à l’épargne et aux crédits accordés à leurs 377 000 sociétaires, en dépit de la crise double sanitaire et économique. Une expérience que la microfinance entend partager, le 14 avril à Brazzaville, aux chefs d’entreprise, établissements de microfinance, experts et professionnels des médias.

Lors d’une rencontre, prélude à la conférence sur la performance de la microfinance, le 11 avril, le directeur général de la fédération des MUCODEC , Dieudonné Ndinga Moukala, s’est félicité d’un parcours pouvant inspirer d’autres entreprises dans le pays. L’institution financière créée par décret en 1984 vient de réaliser un bilan, jamais atteint, en trente-huit ans d’existence.

L’une des expériences de gestion d’entreprise, selon Dieudonné Ndinga Moukala, est la capacité de la société à s’adapter à l’environnement et aux diverses formes de risque, telles que la pandémie de covid-19 et la crise économique. « Quand le vent de la crise économique a commencé à souffler, au niveau des Mucodec, nous avons pris un palier de mesures en interne pour rendre l’entreprise un peu plus résiliente. C’est ce qui nous a permis de faire face à la crise sociale qui a secoué, il y a quelques années, la fédération des MUCODEC  (…). Le message essentiel est de dire aux chefs d’entreprise qu’il est possible de transformer les difficultés en opportunités », a-t-il lancé.

L’intervenant s’est appuyé sur le cadre organisationnel de cette entreprise de microfinance qui détient 92% des parts de marché au niveau national, d’après les données officielles. Dans cet établissement, chaque caisse MUCODEC est une microfinance fonctionnant sous forme d’association coopérative. Les clients ou membres en sont copropriétaires auxquels les administrateurs bénévoles et les salariés rendent compte chaque année en assemblée générale, moment au cours duquel les élus sont votés et les instances d’administration renouvelées.

Les MUCODEC fonctionnent sans capitaux étrangers, ni apport financier des banques locales ; toutes les caisses sont constituées en réseaux autour d’un organe faitier, la fédération qui impulse la même stratégie managériale et commerciale.

Source : adiac-congo

Partager via

Partagez via

Copier le lien dans le presse-papiers

Copie